mardi 25 mai 2010

"Pures heures"



"A l'instant me reviennent d'anciennes pures heures
C'est une madeleine que je croque en plein cœur
Je ne suis plus obsédé par le bonheur
De cette tyrannie qui cause malheur !

J'ai tiré les leçons de la vraie solitude
Tenté de rester cohérent dans mon attitude.

All is nice for all of you
Sans savoir si le ciel se voile
Je veux vous voir saoulés
All is nice, all of you
Sans savoir si le ciel se voile
Je veux vous voir sous les étoiles.

Je traverse des espaces de liberté, différent
Dans des états seconds ou non : c'est selon !
Sur les bouts de verres d'un moral cassé je traîne des pieds
Sur le fond de mer un arsenal de questions salées.

J'ai tiré les leçons de la vraie solitude
Tenté de rester cohérent dans mon attitude.

All is nice for all of you
Sans savoir si le ciel se voile
Je veux vous voir saoulés
All is nice, all of you
Sans savoir si le ciel se voile
Je veux vous voir sous les étoiles"


Cette chanson est tirée du meilleur album, selon moi (et je suis le seul à penser ça parmi les fans du groupe, mais j'suis pas fan donc...), de Mass Hysteria, album boudé par la fanbase car "pas assez bourrin" (on croit rêver devant de tels critères décisifs, en plus c'est loin d'être un album de berceuses !). A la sortie de l'album je trouvais que le groupe avait pourtant corrigé ses majeurs défauts. Enfin les paroles étaient vraiment bien écrites, sincères, et pas juste honteuses puis la musique gardait une rage mais avec une touche d'émotion  ; de plus, on sentait que Mouss' (le chanteur, très sympa au demeurant, je lui avais filé un Efferalgan une fois dans le bar d'une salle où il passait en concert... oui je connais les stars... un jour j'vous expliquerai comment je me suis fais traité, avec un pote, d'"enculé" par la bassiste du groupe Eiffel) se laissait aller à un peu d'intime, de retenue, de réflexion, aidé parfois par la plume de son copain Christophe Miossec. C'était ce que l'on appelle le fameux "album de la maturité"... seulement la maturité ça passe pas quand son public est majoritairement composé d'ados en quête de rébellion contre papa ou de jeunes adultes un peu restés au stade antérieur du développement personnel à penser que faire plus de bruit est être plus entendu et plus "trangressif" (né au logisme pratique, Sébastien) J'allais aux tous premiers concerts du groupe mais j'avais 17 balais... j'ai évolué (enfin j'crois) et je me réjouissais de l'évolution du groupe mais bon "les p'tits metalleux méchants" rebelles qui portent des t-shirts à 30 euros n'ont pas aimé... du coup le groupe est revenu à des choses plus directes, plus dans ce que voulaient les fans. J'imagine à quel point ça doit être frustrant pour un artiste de ne plus s'autoriser l'évolution juste pour plaire aux fans et, par extension, à sa maison de disques. Alors après tout, tant mieux pour les mômes et tant pis pour moi ! ;-)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire