mardi 3 août 2010

"Beds are burning"

L'originale et la reprise... dans le cas de la reprise on peut parler de massacre, de "mélodicide", de blasphème. Je savais depuis longtemps que les frenchies de Black Bomb Ä était probablement à la fois le plus risible et le plus mauvais groupe du monde (pas besoin d'aller vérifier tous les groupes du globe : personne ne saurait les surpasser !) mais donc il fallait des preuves. Un peu quand on a une étoile Michelin, il faut justifier les honneurs de pire groupe de la planète par un joyau inaudible, une claque dans la tronche de nos oreilles et ils ont choisi de mettre la quintessence de leur "art" dans cette reprise des Australiens de Midnight Oil. Je rappelle qu'à la base, dans les années 80, la chanson de Midnight Oil était une chanson engagée qui défendait la cause des aborigènes à qui l'État avait volé les terres. Black Bomb Ä nous a transformé ça en une chanson de "méchants" (c'te bonne blague) façon Minus et Cortex sous acide, des presque quadras en baggy shorts qui se la jouent terreur et vendent des DVD chez Leclerc. Une horreur qui sacrifie le but magnifique de la chanson originale sur l'autel du rien, du nase. Quand on écoute la reprise on a l'impression d'une bande de tueurs en série bras-cassés gonflés à l'hélium et prêt à tout casser. Dire que j'ai failli me fâcher avec un pote (de presque 35 ans) qui trouve que Black Bomb Ä sont des génies... bon, les goûts et les couleurs ne se discutent pas, certes, mais il y a une limite à tout. C'est comme comparer Bézu à Mozart et dire qu'au final il y a match... (et, à la base, je ne suis pas un fan de Midnight Oil mais c'est un pogrom musical ce qu'ont osé faire nos méchants pour ados rebelles).

Donc, la chanson originale :


Puis la méprise, euh "reprise" de Black Bomb Ä (et c'est français ça madame... j'ai mal pour ces pauvres aborigènes) :

(oui, le mec au chapeau est insupportable... quoique le chauve est bien ridicule aussi à donner des coups de poing dans le vide)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire