samedi 26 février 2011

Retour en Aragón (bref, chez moi !)

Bon, ben je suis de retour après 3 jours d'expédition dans le centre de l'Espagne... et beh ! Le moins que l'on puisse dire c'est que j'en ai pris plein les yeux, vraiment on comprend vite en traversant le pays pourquoi il est le principal concurrent de l'hexagone pour ce qui est du number one en terme d'attrait touristique. Pour ainsi dire, hormis Madrid, je ne connaissais rien du centre de l'Espagne, de cette Espagne "pur jus", "traditionnelle" si ce n'est la culture livresque que j'en avais, études et boulot obligent. Tolède est une ville magnifique, je la classe parmi mon top 3 des villes espagnoles que je préfère avec Granada et Barcelona... je me disais qu'en 3 jours tout serait fait, erreur : je n'ai eu le temps pour rien... chaque coin de rue regorge de mystère, de caractère, d'histoire... même une plaque anecdotique sur la façade d'un monument attise directement la curiosité. Comme Córdoba c'est une ville des "3 cultures" (chrétienne, juive et musulmane), de fait on est pris dans une ambiance particulière très vite... c'est également une ville fortifiée, ce qui fait qu'on entre littéralement par la grande porte. Les rues sont très agréables à parcourir, souvent étroites et à la recherche du soleil... on passe de grandes places au soleil à des rues ombragées en une fraction de seconde. Toledo a été la ville de Charles Quint, était la ville du peintre El Greco également. Enfin c'est la ville de la coutellerie, des bijoux et du travail des métaux en général... également la ville du cuir, ce qui fait que des boutiques de luxe côtoient les bars (ou presque).

 Vue de Toledo par le peintre mexicain Diego Rivera (1912)

Le meilleur dans tout ça, c'est que dès que l'on sort de la ville, on se retrouve perdu avec bonheur dans les paysages de Castilla La Mancha qui sont peuplés de villages aussi petits qu'extraordinaires de charme. On peut parcourir "la ruta del Quijote", la route de Don Quichotte, et fouler les sentiers empruntés par le héros fou-clairvoyant de Cervantès. On peut s'attaquer aux moulins de Consuegra ou de La Yébenes... on peut chercher la cité de la Dulcinée à El Toboso... on peut également tâter de la vieille pierre dans les ruines des très nombreux châteaux environnants ou chercher un peu de mystère dans les encore plus nombreux édifices religieux (églises, cathédrales, monastères...).
 Castilla la Mancha (Cuenca, Guadalajara, Ciudad Real, Albacete, Toledo)

Enfin, cerise sur le gâteau du séjour, au retour j'ai traversé une autre région appelée Castilla y León, toute aussi belle que la Castille-La Mancha... je me suis arrêté dans un superbe village médiéval de la provincia de Soria, Medinaceli, sur de belles hauteurs. Dès lors je n'ai eu qu'un seul regret dans tout ça : ne pas être resté assez longtemps pour en faire bien plus... ce qui à la fois me réjouit, car je sais que dès que j'en aurai l'occasion je repartirai faire tout ce que je n'ai pas pu voir... enfin au moins une partie tellement le patrimoine du centre de l'Espagne est riche.
Castilla y León (Soria, León, Burgos, Salamanca, Palencia, Ávila, Segovia, Zamora, Valladolid)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire