samedi 5 mars 2011

Instantané d'ailleurs - XCVI

Nous revoici à Toledo, j'ai déjà raconté ici à quel point cette ville était belle. Un vrai bijou... mais un bijou que je trouve parfois un peu terni par un phénomène typiquement espagnol : le culte de la voiture. En effet, les Espagnols ne conçoivent pas de faire plus de 200 mètres à pied, au-delà ils font tourner les moteurs. Si bien que souvent les villes, historiques ou non, sont "repensées" en fonction du trafic urbain. Alors on peut se balader parfois dans des rues, des quartiers et des lieux prestigieux avec toujours ce risque de se faire écraser par une voiture. Toledo est une ville sinueuse, accidentée, perchée sur un rocher et truffée de monuments, cela n'empêche pas qu'on puisse parcourir en voiture 90% de la ville. Ce qui a le don d'énerver les photographes en herbe et de susciter pour le moins quelques interrogations en terme de préservation du patrimoine. Je trouve dommage qu'on puisse circuler en voiture autour de vieux monuments, fragiles par définition. Alors, bon, parfois ça gâche un peu le plaisir.
 Toledo (Espagne, Castilla - La Mancha), février 2011 © p.o.v.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire