jeudi 9 septembre 2010

Instantané d'Aragón - II

Pour le moment je doublonne un peu mes envois entre ici et DA mais ça se diversifiera à mesure que je prendrai des photos. Pour le moment je n'en ai pas pris beaucoup parce que je n'ai tout simplement pas le temps ! Ou pas trop d'énergie plutôt parce que le temps matériel je l'ai mais je suis tellement crevé que mes après-midi je les passe beaucoup à dormir. Je fais des nuits de 9h plus des siestes d'1 à 2 heures moi qui il y a 2 mois encore ne dormais pas plus de 4 heures. Bref...

Donc, voilà typiquement le type de routes auxquelles j'ai affaire dès que je sors du centre de la ville, il suffit de faire 4-5 kilomètres à la ronde pour parfois se retrouver directement dans les sinusoïdes. Je parle de sinusoïdes de gauche à droite, dessinées par les enchainements de virages mais également de sinusoïdes dans l'axe haut-bas, un coup on monte, un coup on redescend et dans des pourcentages sympathiques... c'est-à-dire que conduire là c'est du grand huit parfois. Bon, pour être franc on ne navigue pas dans de très grandes hauteurs vu que Huesca et environs sont situés au pied des montagnes mais le relief reste accidenté, "piégeux". Alors même si ça tangue, s'il faut jouer du frein et de l'embrayage, le paysage reste super agréable et surtout très inédit pour moi qui n'ai vécu jusqu'à présent qu'à hauteur du pré des vaches.

A la croisée des chemins de Huesca, Barbastro et Alquézar (Espagne, Aragón, septembre 2010) © p.o.v.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire